TROPHEE DE BRETAGNE PAYS DE LOIRE COURSE DE LOHEAC - 1/2


 Dimanche 23 Juin 2013

05h45Pré-grille

       Etant d’astreinte pour des raisons professionnelles, je me rends directement pour la deuxième journée de course du Trophée de Bretagne. Le temps est complétement incertain mais la pluie ne me fait pas peur.

07h30

       Alors que j’avais préparé le kart en position pluie, le circuit est sec, cela commence mal. J’enlève les pneus pluie au profit des slicks, quand, les premières gouttes se font sentir, tout de suite suivi par une bonne averse. Bon, je remets mes pneus pluies. La journée commence bien, surtout que 15 minutes plus tard la pluie a cessée. 

 

08h10

       C’est le warm’up. A l’arrivée en pré-grille beaucoup de pilotes semblent stupéfait de voir certains karts équipés en pluie, quelques remarques sympathiques s’échangent. Le résultat est pourtant sans appel, je ne réalise que 4 tours pour économiser les pneus, je n’ai eu le temps de leur mettre que 4 secondes !!! Du coup c’est moi qui avais des gentillesses à leurs égards.

 Départ

09h00

       Pendant le briefing des pilotes, le vent et l’apparition du soleil a fait sécher la piste. A peine sortie du briefing, je me hâte pour repasser en mode sec.

9h37

       C’est la séance chrono. En avance sur la prè-grille je me positionne en première ligne, histoire de ne pas être gêné. C’est parti pour 5 minutes soit 4 tours, nous sommes 24 pilotes réparti en 3 catégories (master, junior et open). J’optimise au mieux ma séance et je tire profit de la séance sous la pluie que j’ai effectué ce matin. J’obtiens la pôle position et le 7ème chrono du général. 

 

Sur Piste

 

 

10h45

       La 1ère manche, cela part un peu lentement du coup les pilotes devant moi se retrouvent à 3 de fond, pas sûr que cela passe, j’en profite pour prendre à l’extérieur et j’accroche la tête de course. Je finis 1er de ma catégorie et 4ème du général. 

 

 

 

14h00

       La 2ème manche, moins bon départ, les chronos sont bons et réguliers, je reste à l’affut d’une erreur. Je trouve quand même l’ouverture sur un concurrent c’est juste mais ça passe. Je termine 1er de ma catégorie et 6ème du général. Avec ces 2 manches cela me classe 4ème au départ de la pré-finale, mon concurrent direct est placé 6ème, je garde encore l’avantage du meilleur chrono.

15h30Accident

       Alors que nous sommes positionnés sur la pré-grille, quelques gouttes de pluie arrivent, de courte durée mais suffisamment pour donner le doute sur les pressions, de toute façon, placé en pré-grille nous ne pouvons plus faire de mécanique. Le départ est lancé, le pilote qui me précède engorge, j’en profite pour doubler, je me présente au premier virage quand on me heurte à l’arrière, je me retrouve à contre sens du circuit et un concurrent me percute de plein fouet, le choc est si violent que j’effectue quasiment un tour complet sur moi-même, j’appuie sur l’accélérateur pour dégager en vitesse, je passe un virage, mais impossible de tourner le volant. Je finis dans l’herbe. Très énervé, j’attends la fin de la course pour voir de plus près les dégâts et ils sont énormes !!! Disque de frein avant, jantes, colonne de direction, biellette de direction et fusée avant gauche tordu dans tous les sens. Bon le principal c’est que je n’ai pas ni l’autre concurrent de problème corporel. Malheureusement pour la course ce n’est pas top. Arrivée dans le paddock, j’ai 2 solutions, soit, j’arrête là et je rentre,  soit, je trouve les pièces de remplacement et je repars. Bon pour tout vous dire, si vous n’étiez pas là je crois que j’aurais stoppé, comme quoi vous me mettez une pression !!

 

Sur piste17h30

       Bon, tout est à peu près rentré dans l’ordre, comme je pars dernier, il va falloir faire vite pour doubler, je n’ai pas si bien dit. Le départ est donné, pas de vrac, tant mieux et tant pis, cela m’aurait peut-être permis de doubler, qu’à cela ne tienne, je vais en 10 tours doubler 9 concurrents !!! Je finis 4ème de ma catégorie et 15ème du général.

       C’est bien sûr extrêmement décevant de n’avoir pas pu conserver la première place surtout que le pilote qui remporte cette course avait déjà remporté la première. Mais il reste encore 3 courses et tout peut encore arriver. Une chose est sûre, je ne voulais pas abandonner et donner le meilleur de moi-même en toute circonstance, cette remontée est la plus importante que j’ai pu réaliser depuis mes début en compétitions.

iconePdfCliquez pour télécharger le résumé en PDF

Retour Sommaire

moi