CHAMPIONNAT LIGUE COURSE D'ANCENIS


Samedi 22 Mars 2014

kartamat

07h00

La saison 2014 est officiellement ouverte. Tout est prêt depuis hier soir, enfin je pense n’avoir rien oublié, il plane toujours un doute en début de saison, les réflexes ne sont pas toujours là.

08h16

Bon, tout le matériel est descendu, comme c’est la piste d’Ancenis (affiliée à ma licence) j’ai opté pour un box, on y est plus à l’abri (quand il pleut) et surtout bien protégé du vent.

09h10

Comment dire, la piste est trempée et je n’ai pas eu le temps de préparer mes pneus pluie donc je profite de ce moment pour aller faire le tour des paddocks et saluer mes anciens camarades et concurrents.

 Sur piste

10h00

Bon là, la piste est peut-être en train de sécher, on va aller faire un tour. Nous ne sommes que 12 sur la piste dont la moitié en slick, comme moi. Eh bien ce n’était pas le bon choix, on avait juste 15 secondes de retard par tour, ce n’est pas grave cela m’a permis de me remettre dans le bain et on ne sait jamais ce qui peut se passer dans le week-end.

10h50

Bon cette fois la piste est sèche, les 15 pilotes sont sur la brèche. Les chronos sont très réguliers et j’en profite pour doubler quelques concurrents.

Sur Piste

 

11h50

Dernier run avant la pause déjeunée, j’améliore encore mes chronos, les autres pilotes aussi. Il n’y a que 2 dixièmes qui me séparent des meilleurs, toutefois il faut rester prudent car nous ne sommes pas tous avec les mêmes pneus, en terme d’usure j’entends, et parfois les pneus usés donnent de meilleurs résultats ou la différence avec les pneus neufs restent minime.

14h30

Ce sera le même run qu’à midi, on se jauge tous et on découvre les nouvelles têtes, le but de ces runs est bien sûr de régler la machine mais aussi d’observer le comportement des autres concurrents pour connaître leurs faiblesses ou les nôtres.

15h30

C’est la dernière séance, rien de plus, il me manque toujours quelques dixièmes et je pense que cela va être serré. Ma pensée du moment est simple il y a 2 pilotes qui se détachent, ensuite un petit groupe de 4-5 pilotes (avec moi) et enfin le reste. Verdict à 17h30.

16h30Sur Piste

C’est le premier briefing de course. On nous apprend la nouvelle procédure de départ, qui ne m’enchante guère, en effet avant nous étions en 2 lignes séparées par des cônes, or cette signalisation a fait beaucoup de blessés, lorsqu’un pilote venait à rouler dessus c’est celui qui le suivait qui risquait de se le prendre sur lui, du coup maintenant lorsque la tête de course arrive au 25 mètres, les feux s’éteignent et là tout le monde peut changer de position, cela risque d’être un gros bordel !!!

17h15

Malgré une énorme averse pendant l’heure du midi, nous effectuerons la séance chrono sous un beau soleil.

Je me place en pré-grille légèrement vers la tête, au moment du départ certains dépasse tout de suite, je reste très prudent avec les pneus neufs, du coup je me retrouve bloqué derrière un concurrent, je lâche un peu pour mettre de la distance mais un autre concurrent en profite, je me cale sur son parechoc.

Le résultat est plutôt pas mal, 4ème à 1.89 dixième de la pôle mais nous sommes 4 en 0.5 dixième, cela va être chaud.

 

Dimanche 23 Mars 2014

 Sur Piste06h30

Il n’a pas plu cette nuit, mais la météo risque de nous jouer des tours, elle annonce averse entre 12h00 et 15h00, on verra bien.

08h40

Le warm’up, Le kart va plutôt pas mal et mes chronos sont plus bons, même meilleurs que la veille.

 10h00

Je pars en 4ème position à l’extérieur, les feux s’éteignent, j’arrive à me rabattre à l’intérieur et je fais le freinage au 2ème, j’en ressors 3ème. Au bout de 2 tours il me re-dépasse, je reste dans les chronos des meilleurs, puis je reviens sur le 3ème, au 6ème tour sur les 9 à réaliser, je fais le freinage au 3ème, puis je prends le large en revenant sur la tête.

11h30

La deuxième manche ne sera pas aussi belle, départ moyen et je me fais enfermer dans le premier virage, je perds 2 places, je fini par en reprendre une quelques tours plus tard, puis nous nous retrouvons en file indienne, pare-choc contre pare-choc, je termine 5ème mais contrairement aux autres j’ai amélioré mes chronos il n’y a qu’un demi dixième qui me sépare du meilleur chrono.

15h00Sur Psite

Comme la météo l’avait annoncée nous avons eu de la pluie tout le midi, la piste est encore très humide mais elle sèche, sèche mais pas encore assez ? A voir les autres karts les pluies sont la clef mais il ne reste que quelques minutes pour faire son choix après l’entrée en pré-grille c’est fini !!! Tout le monde s’observe, enfin surtout les 4 premiers, aucun de nous veut prendre le choix opposé, nous partirons en pluie, j’ai pris le pari pour ma part de prendre de vieux pneus, pari osé car nous ne pouvons avoir qu’un seul train de pneu pluie par jour de course donc s’il pleut en finale ce sera sans moi. La seule chose que je n’avais pas fait avant le départ c’est d’observer les concurrents situés derrière moi. Les feux s’éteignent, je suis super bien placé, je talonne le 3ème qui semble en difficulté, la piste est très bizarre, certaines parties sont très sèches et d’autres très humides, le secret était la pression des pneus. Alors que je suis 2ème, il reste encore 6 tours et je me fais doubler par un concurrent en slick, puis un autre, zut la piste est devenue trop sèche, alors que certains concurrents en pluie ont jeté l’éponge, je reste dans la course, puis coup de théâtre, à 2 tours de l’arrivée la pluie arrive, seulement même les pneus pluie sont morts. Je termine 6ème.

 

Podium17h15

Pour la finale on partira en slick, mais il faut partir de suite car un énorme nuage noir tourne autour de nous et menace de pleuvoir. C’est parti pour 15 tours. Le départ est moyen celui qui est devant moi est mal parti et je me fais bousculer au premier virage, je perds 2 places, le kart ne tient pas bien la route, je remonte malgré tout petit à petit sur mes concurrents, j’attends le moment opportun et je double. Je continu ma remontée, quand tout à coup, drapeau rouge et blanc (oups j’ai oublié la signification, à si c’est changement d’adhérence !!!!!), le pilote en tête en fera les frais il se sort dans le bac à gravier, en fait il grêle sur tout le circuit, on perd 22 secondes au tour !!! Alors que je me bats pour rester sur la piste je rattrape les premiers, je prends le risque de doubler un concurrent, une place de gagné, alors qu’il ne reste que 2 virages les 2 premiers se heurtent, l’un passe mais l’autre fait un tête à queue, je l’évite de justesse et je passe la ligne d’arrivée, je termine donc 4ème. Mais le concurrent qui s’est fait bousculer n’a pas apprécié la manœuvre, il adresse son mécontentement à l’autre pilote, le ton monte et les esprits s’échauffent. Les commissaires de pistes qui ont vu le dépassement sur la piste convoque la direction de course et les 2 pilotes, la sanction tombe, pénalité de 5 places pour le vainqueur, du coup je fini 3ème.

Plus que le résultat, c’est le fait d’avoir tenu la tête de course et d’avoir des chronos si proche des meilleurs qui me ravi. La prochaine étape sera plus difficile car le circuit du Mans est un nouveau circuit sur lequel je n’ai pas eu le temps de m’entraîner. On verra si je peux renouveler cette performance.

 

 

 

 

iconePdfCliquez pour télécharger le résumé en PDF

Retour Sommaire

moi