CHAMPIONNAT LIGUE COURSE DU MANS


Samedi 5 Avril 2014

Kart

 

 

05h45

Départ pour la deuxième journée de ligue, un peu stressé car je n’ai pas eu l’occasion de m’entraîner sur cette nouvelle piste, mais sur laquelle j’ai entendu bien des choses, un pif paf casse côte, ultra rapide… Bref dans 3 heures je serais dessus.

08h35

Cette fois-ci je serais hébergé chez Sothim, avec en prime 1 ou 2 mécanos, de quoi palier aux changements rapide de pneumatiques lorsque la météo nous joue des tours.

 

 

 09h30

Premier roulage, le but est de comment dire, savoir où l’on tourne, ou l’on freine ou l’on sort, la piste est tellement large, jusqu’à 5 karts de front, je ne sais pas si cela est bien on verra à l’usage. Je goûte également au fameux pif paf, ok il est juste mortel ! On est secoué à gauche puis violement projeté à droite, on aurait dû l’appeler « Aie, Ouille ! ».

 Piste

10h20

On commence à s’habituer à la piste, je suis encore loin des meilleurs, mais je commence à prendre mes marques, il est toujours difficile de découvrir une nouvelle piste car elle garde toujours un lot de surprise. Mais je ne suis pas sûr d’être bien aidé par mon premier mécano !!

Mecano11h10

Pas beaucoup de temps pour souffler qu’il faut déjà repartir, je ne m’occupe pas pour l’instant d’optimiser les réglages j’essaye juste de bien rouler et de trouver les points de freinage, c’est vrai qu’elle est rapide, environ 90km/h de moyenne !

12h50

Dernier run avant la pause déjeuner, là, je tape les chronos, ce n’est pas trop mal, il m’en manque je ne suis qu’à 7 dixième des meilleurs, pour un début cela me va.

14h50

Bon je ne sais pas trop ce qui se passe mais le kart est devenu très dur à piloter et les chronos ne sont pas bons du tout. Il va falloir trouver rapidement la cause. Mais il va aussi falloir changer mon deuxième mécano !!

 15h50Mécano

Alors que je suis sur la grille de départ, le kart ne démarre pas, pas une amorce, ça je connais c’est soit un fil de la batterie qui est hs soit c’est le démarreur, pour savoir je secoue le kart et je refais une tentative, c’est bien le démarreur, panne classique du mauvais contact dans les charbons, pas très réjouissant mais cela n’enlève en rien les performances. J’ai essayé un réglage mais ce n’est pas mieux, bien au contraire, peut-être que cela vient tout simplement de mes pneumatiques qui sont relativement usés ? Réponse lors de la séance chrono.

 18h10

Pour cette séance chrono, je décide de partir loin derrière tout le monde, comme ça je ne devrais pas être gêné, je roule du mieux que je peux mais c’est pas ça du tout et la sanction tombe avec le drapeau à damier, le 11ème temps à 1.4 seconde de la pôle, c’est pas bon.

18h30

Pas une minute à perdre, il faut démonter le moteur pour accéder au démarreur et remplacer les charbons, je finis in extrémiste avant la fermeture des paddocks, il est 20h00.

Dimanche 6 Avril 2014

Ferrari07h30

Petite surprise en arrivant à l’hôtel, c’est la magie du Mans. Mon warm’up n’étant qu’à 9h00 j’ai, pour une fois le temps de me préparer.

08h10

Première surprise, il a plu la piste est donc mouillée, deuxième surprise il y a eu un changement d’horaire et je ne le savais pas (trop occupé avec mon démarreur) et le warm’up, est dans 20 minutes !

08h30

La piste est grasse mais séchante, je pense que la météo va encore nous jouer des tours, difficile de dire si le kart marche bien, car la piste est trop différente de la veille.

 

Testarossa10h10

C’est parti pour la première manche, ça bouscule dur dans le premier virage mais je m’accroche, je suis d’un peu loin la cadence mais à 4 virages de l’arrivée, on me percute, on reste bloqué quelques secondes puis je repars mais j’ai perdu 1 place dans la bagarre ce qui me place 9ème. Malgré tout, une petite altercation a lieu avec le pilote qui m’a percuté, de quoi m’énerver encore plus.

12h10

Très mauvais départ lors de cette deuxième manche et le pire arrive au premier virage, je me fais enfermer à l’extérieur, mes roues grimpent sur la pelouse et c’est le tête à queue, partant dernier et très loin j’arrive tout de même à remonter à la 13ème place sur 16 concurrents. Les chronos se sont un peu améliorés mais il reste encore du travail à faire.

15h30

Comme on le pensait la météo ne nous épargne pas du tout, pluie, vent, soleil et re-pluie mais a 3 minutes de partir ce n’est pas évident. Heureusement je peux compter sur mes mécanos qui se sont bien reposés jusque-là pour donner un bon coup de collier ! Pour ce départ on va jouer la prudence mais ce n’est vraiment pas cela, d’habitude sous la pluie j’arrive à pas mal rouler, là, c’est nul, je termine comme je suis parti à la 10ème place.

18h10Kartamat

On a l’impression de revoir la scène de la pré-finale, il a plu il y a 20 minutes et quelques gouttes tombent encore mais la piste sèche vite, que choisir, les pluies ? les slicks ? tout le monde se pose la même question, on s’observe tous, on se croirais au temps du western dans les duels au pistolet, puis bang, on prend tous la même décision, les slicks. Alors que mon départ était correct, au 4ème tour je reste un peu trop insistant sur mon frein et je glisse légèrement sur une partie humide, c’est la sanction immédiate, tête à queue, heureusement sans gravité car 10 karts m’évite de justesse, je repars bon dernier pour finir à la 12ème place.

Super déçu du week-end, malgré le fait de ne pas connaître la piste, bien des choses n’étaient pas au rendez-vous, moteur, réglages et soucis de pilotage je n’ai pu compter sur aucun paramètre pour sortir un résultat même moyen. Rendez-vous dans 15 jours à Lohéac.

 

 

 

 

iconePdfCliquez pour télécharger le résumé en PDF

Retour Sommaire

moi