CHAMPIONNAT DE LIGUE PAYS DE LOIRE COURSE DE LOHEAC


Samedi 29 avril 2017

05h35

Avec les résultats obtenus sur le circuit d’Ancenis, je suis positionné 4ème du championnat, c’est déjà un très bon résultat mais attention, nous ne sommes qu’à la moitié du championnat donc il faut persévérer. Vous remarquerez que la déco du châssis est différente, en effet j’ai investi dans du matériel récent pour rester compétitif.

07h15

La météo n’est pas sereine, aujourd’hui il va faire beau mais demain il y a de très grandes chances qu’il pleuve ! J’ai récupéré mon moteur, le châssis est prêt, il n’y a plus qu’à mettre la bonne pression des pneus et aller sur la piste.

2017 cro 01

09h10

Premier roulage, c’est top, la piste est bizarre mais c’est normal, il y a eu une compétition de moto le week-end dernier et la conséquence est que la gomme qui devrait être déposée sur l’asphalte n’y est plus. Mon chrono obtenu me positionne dans le top 5. C’est un bon début mais il faut encore faire mieux.

10h20

Deuxième roulage, c’est un peu moins bon, la piste glisse. Mais c’est aussi la tendance générale donc c’est bien, je reste dans le top 5. Il faut juste trouver le bon réglage.

11h30

Dernier roulage de la matinée, je tente un truc que je n’ai pas encore testé, c’est parti pour 10 minutes d’essais. Bon, il fallait essayer mais ça n’est pas à refaire ! J’ai perdu du temps en chrono et le châssis n’est pas stable. Au moins je sais comment corriger au cas où cela se reproduirait.

13h30

J’ai décidé de remplacer un organe de mon châssis mais ça nécessite beaucoup de mécanique donc pas trop de temps à perdre. Ce qui est bien, c’est qu’un petit barbecue et une dégustation d’huîtres ont été improvisés avec d’autres pilotes, rare petit moment de détente en compétition mais cela permet aussi de se détendre.

2017 cro 02

14h10

Dernier roulage, mon châssis est au top, les chronos sont moyens mais c’est le cas pour l’ensemble de la catégorie. Il n’y a plus qu’à faire le point avant la séance chrono !

14h55

Petit briefing des pilotes, nous commençons par une minute de silence à la mémoire d’un très jeune pilote de kart espagnol (11 ans) décédé le week-end dernier à Sarno (Italie) lors des essais libres du championnat d’Europe. Ce qui nous rappelle aux règles de sécurité élémentaires et aussi aux risques encourus par notre discipline.

15h30

Pour la séance chronos, j’ai choisi de ne pas mettre mes pneus neufs que je souhaite garder pour la dernière journée. Comme demain il y a 90% de chances qu’il pleuve, je pense que ma stratégie sera payante. Il va donc falloir se battre pour être dans le bon tempo. Sur la pré-grille, beaucoup de pilotes ont opté pour les neufs, ça va donc être dur de rivaliser. C’est parti pour 7 minutes de run intensif. Tour après tour, j’améliore les chronos mais ce n’est pas le pied ! Autant, lors de la séance précédente, le châssis était au top, autant là, c’est plutôt moyen. Mais le résultat final est plutôt cool, 3ème chrono. J’ai fait le job !

17h15

Départ pour la 1ère manche, les feux s’éteignent, je prends l’ascendant sur le 2ème pilote mais il y a un drapeau jaune et le leader lève la main, je lâche l’accélérateur et du coup le 2ème pilote me double, malheureusement les commissaires sportifs n’auront rien vu ! Je reste dans leurs pare-chocs, ils finissent par me distancer de quelques mètres mais je m’accroche. Je finis 3ème. Je sais que pour aller les chercher il va falloir mieux gérer la course et surtout être plus rapide ! Demain est un autre jour !

19h45

Après quelques réglages en prévision de la journée de demain, je prends le départ vers Nantes où une soirée entre amis membres m’attend !

Dimanche 30 avril 2017

2017 cro 03

 

06h00

Que c’est dur ce matin ! Il est vrai que je ne me suis pas couché des plus tôt mais la soirée m’a permis de me détendre et de penser à autre chose que la compétition. Il ne pleut pas sur la route mais le ciel est très chargé.

 

09h10

Bon il pleut ! C’est bien, j’ai eu le temps de préparer le kart pour la pluie, ce qui demande beaucoup de temps ! Le warmup va permettre de tester les réglages pluie car je n’ai pas eu encore l’occasion de rouler en pluie depuis le début de l’année. Le résultat est positif, j’obtiens le 3ème temps !

10h05

2ème manche, mon départ est top ! Je suis dans le ton et voir plus rapide que mon concurrent direct. Dans la ligne droite, je double un pilote et je reviens sur le premier, la distance est stable et le restera jusqu’à la fin. Je finis donc 2ème ce qui me place 2ème pour le départ de la pré-finale. C’est une bonne nouvelle, je commence à montrer que je suis là à la surprise de certains de mes concurrents.

15h10

Départ pour la pré-finale, mon départ est top, c’est limite car je me fais bousculer mais je reste 2ème et je suis dans le ton du premier, la distance se stabilise puis à 7 tours de course le 1er concurrent s’arrête sur le bas-côté ! Je me retrouve en tête ! Pas question de lâcher ni de commettre une erreur, j’ai 5 tours à faire, bon j’avoue que la pression est là ! Dans ma tête, je me dis que je suis à l’entraînement et j’oublie la pression, au passage du dernier tour la pression revient mais je gère et je passe la ligne d’arrivée ! Difficile de ne pas cacher ma joie ! Mais je dois rester concentré car pour la finale, c’est moi qui vais partir en tête… la vraie première pôle de ma carrière ! Quelques pilotes de renommée sont venus me féliciter, c’est un moment super agréable et assez surprenant !

2017 cro 04

17h25

C’est parti pour la finale ! Il ne pleut plus mais le temps est très menaçant, du coup je ne sais pas quoi mettre en pression de pneus et je n’ai pas envie de me planter… la pression aussi est bien sur mes épaules !

A une minute du départ, je concerte mon mécano (toutoune) et on décide de la pression à mettre (ça, c’est fait). Je donne la cadence pendant le tour de chauffe, ce n’est pas top, il n’y a pas assez d’eau sur la piste et du coup je suis un peu surgonflé. Je me présente en ligne droite, les feux s’éteignent et c’est parti, un excellent départ ! Je ferme les portes sur le premier tour et c’est parti pour encore 11 tours ! A quatre tours, un coup de stress, mes pneus n’accrochent plus beaucoup et les erreurs peuvent apparaître, du coup je me calme et je joue la prudence. Plus que 2 tours, aïe, je pense déjà à la victoire, je crois que ce n’est pas bon, du coup je reste hyper concentré et je gère chaque virage comme il se doit. Encore 1 tour, ça devient chaud, je n’ai pas envie de me déconcentrer mais c’est dur, dernier virage, je passe le drapeau à damier et j’explose de joie dans mon casque !!!! Je l’ai fait ! Les pilotes suivants viennent à ma hauteur pour une poignée de main sur la piste, c’est le respect !

Passage à la pesée et au contrôle technique, en attendant la confirmation, c’est un défilé de pilotes qui viennent me féliciter chaleureusement ! C’est le pied !

2017 cro 05

J’ai si longtemps couru après que lorsqu’elle se pointe on a toujours peur qu’elle nous échappe, enfin une vraie victoire menée de bout en bout ! J’ai savouré chaque instant en attendant le podium, c’est jouissif !

En rentrant vers la maison et en analysant les points obtenus ce week-end, je réalise que je suis passé 2ème du championnat avec quelques petits points d’avance sur le 3ème et le 4ème. Mais attention, rien n’est encore fait, je peux aussi bien redescendre 4ème, la dernière course sera décisive, mais moi, j’ai encore mes pneus neufs !

A très vite

 

iconePdfCliquez pour télécharger le résumé en PDF

 

Retour Sommaire

moi