TROPHEE BRETAGNE PAYS DE LOIRE COURSE D'ANCENIS


Samedi 24 juin 2017

06h00

Réveil difficile ce matin, en effet j’ai passé 2 jours de détente à faire de la plongée sur l’île des Embiez mais j’ai accumulé pas mal de retard de sommeil avec ce début de semaine caniculaire ! Mais bon, c’est parti pour la 2ème journée du Trophée Bretagne Pays de Loire. La météo devrait être de bon augure sauf peut-être demain matin.

2017 tb 1 01

 

08h30

Pour rappel, suite à l’investigation sur les pneus utilisés lors de la finale Rotax, il a été décidé de changer de pneumatique. C’est donc avec de nouveaux pneus et neufs que je me lance sur le circuit. C’est tout bizarre, étrange même, ces pneus créent de nouvelles sensations, c’est impressionnant, c’est léger et on ressent énormément le travail du châssis, c’est très intéressant et agréable.

2017 tb 1 02

09h30

Je suis obligé de reprendre tous les réglages depuis le début ! Mais les sensations sont sympathiques et cela me plaît ! Je reprends plaisir à faire du kart ! Coté chrono, j’améliore pas mal et je reste ultra régulier, à peine 1 dixième d’écart entre mon meilleur et mon moins bon chrono.

10h30

            Je commence à me mesurer aux autres et j’avoue que je suis très rapide, les réglages apportent beaucoup de confort mais il faut adopter un pilotage très fin, ce que je préfère, donc cela me convient bien.

11h30

J’améliore encore mes chronos alors que mes concurrents ont tendance à perdre de la distance, pourtant je suis sûr que je peux faire encore mieux. Après chaque série j’ai la banane, vous n’imaginez pas comme ça fait du bien de redécouvrir ces sensations réelles de pilotage juste avec une nouvelle marque de pneus, enfin pas si nouvelle que ça, ce sont les mêmes pneus que nous avions il y a 6 ans (quand j’ai débuté) et je m’en souviens bien car j’avais commencé par ce circuit et j’avais tout gagné avec en prime le record de piste ! Ah nostalgie quand tu nous tiens…

2017 tb 1 03

14h20

Je commence à prendre de plus en plus confiance et cela me permet d’être à l’attaque, désolé les gars mais aujourd’hui c’est moi qui double ! Les chronos sont très bons et très réguliers.

15h20

Dernière séance d’essai pour aujourd’hui, j’essaye un dernier réglage et j’attaque, bon c’est sans appel ! Je fais le 6ème chrono du général (sur 24 concurrents) et 1er de ma catégorie (sur 9 concurrents). De la balle !

16h00

C’est le briefing des pilotes, moment aussi d’échanger entre pilotes et surtout de commencer les intimidations…..

2017 tb 1 04

Dimanche 25 juin 2017

06h00

Ça pique ce matin, je serais bien resté au lit faire une grasse matinée, surtout qu’en prenant la route il pleut ! Et ça, ce n’était pas prévu ! Mais à 10 minutes d’arriver sur le circuit, le ciel est toujours couvert mais il ne pleut pas.

08h00

Le warm’up n’est pas top, la piste est grasse et je glisse, en même temps je ne fais rien pour remédier à cela, car la piste va très vite sécher.

2017 tb 1 05 08h45

Les pneus neufs sont mis, je suis très bien placé sur la pré-grille et il va falloir en découdre car nous n’avons que 5 petites minutes pour tout donner. C’est parti, dès le 2ème tour je claque un bon chrono, puis j’améliore sensiblement, j’optimise au maximum mes trajectoires, je suis un peu déçu car par rapport à hier, ils sont nettement moins bons, j’ai perdu 6 dixièmes, mais impossible de savoir si les autres sont comme moi, donc j’attaque ! Résultat : 8ème du général et 1er de ma catégorie, le 2ème finit juste derrière moi, à moins d’1 dixième, ça va être chaud !

09h50

C’est déjà l’heure pour la première manche, on effectue 2 tours de chauffe puis les feux s’éteignent : c’est parti, je prends un bon départ comme l’ensemble des pilotes mais au premier virage je me fais serrer à l’extérieur et du coup je perds 3 places et mon concurrent direct passe ! Aussitôt je me remets en marche et petit à petit je reviens sur un jeune, il fait beaucoup d’erreurs en mettant son kart en travers, la seule façon de passer, c’est le bout de ligne droite, je soigne mon virage, je sors à son cul, je prends l’aspiration et au frein je passe, je jubile dans mon casque ! Puis à nouveau je reviens sur un autre, même manœuvre, c’est imparable et enfin je suis derrière mon concurrent, il est plus dur à contrer et il ferme les portes. 2 concurrents se touchent devant nous et nous passons in extremis sur le côté, pour un peu c’en était fini ! C’est le dernier tour, je n’ai plus le choix, je me colle derrière lui mais légèrement à gauche pour ne pas qu’il me voie et je déboîte au dernier moment ! Plus que 3 virages et je gagne la manche ! Je suis aux anges ! Je finis 6ème du général et 1er des masters.

11h20

Manche 2, je prends un bon départ, ça passe au chausse pieds, je suis derrière 2 jeunes qui se chauffent, du coup je ne peux pas attaquer et malheureusement c’est le 2ème master qui en profite. Je perds du terrain et il en profite pour doubler un jeune. Le temps que mes pneus se mettent à température et je reviens fort, je double le jeune et je suis derrière le master. En tournant la tête, il me voit dans son sillage et du coup il ferme toutes les portes, mais je reste collé à lui comme une bernique à son rocher ! Dernier tour, dans la ligne droite je suis toujours collé mais il me bloque, tant pis je reste jusqu’au bout à attendre qu’il s’écarte légèrement, ce qu’il va faire, et je m’impose ! Je finis 7ème du général et 1er des masters.

14h40

Pour la pré-finale, je pars 6ème, les feux s’éteignent, départ un peu juste et l’autre master me double, décidément, mais j’ai confiance et je vois que je suis plus rapide. Après 2 tours, je lui fais le frein en bout de ligne droite, ça c’est fait ! Puis je vais me battre avec 2 jeunes pendant les 10 tours restants, mes chronos sont au top et les sensations châssis, une merveille ! Je finis 7ème du général et 1er master.

2017 tb 1 06 16h40

Ce qui se passe avant un départ de finale dans ces conditions, c’est la peur que tout dérape, que la mécanique nous trahisse. Il y a pour cela un proverbe chinois « si ça marche bien, ne fais plus rien ! » ou le proverbe français « le mieux est l’ennemi du bien ! ». Du coup c’est plutôt repos et attente, ça change !

2017 tb 1 07Mais quand faut y aller, on y va et cette fois, hors de question de devoir doubler mon concurrent ; je veux partir mieux que lui et j’ai enfin l’avantage de partir côté intérieur de la piste. 2 tours de chauffe, on se présente, les feux s’éteignent et c’est parti pour 12 tours de folie ! Très bon départ, je reste dans le sillage des jeunes et je réalise des chronos de fou ! Mais je sens un kart qui est dans mon sillage, je reste concentré, une attaque, je vois son spoiler sur le côté mais je résiste, le virage d’après c’est pareil sauf qu’il me touche et me déséquilibre, c’est chaud. Encore 4 tours, je vais réaliser mes meilleurs chronos à moins de 5 centièmes d’écart ! J’ai réussi à prendre un peu le large, dernier tour, je trouve encore le moyen d’améliorer un secteur ! Le drapeau à damier s’agite, j’ai gagné ! Je passe à la pesée et au contrôle technique, c’est validé. Un représentant Ouest-France est là et me réclame une interview, c’est cool !

Enfin une course où je domine tout, avec en prime des dépassements de choix, cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas senti aussi bien dans un kart ! Le sourire et la joie envahissent mon visage lors de la montée sur le podium. Nous sommes à égalité de points avec mon concurrent direct, l’avenir nous dira l’issu.

Rendez-vous le 22 juillet pour la 3ème journée sur le circuit de Lohéac.

iconePdfCliquez pour télécharger le résumé en PDF

 

Retour Sommaire

moi