TROPHEE BRETAGNE PAYS DE LOIRE COURSE D'ANCENIS


Samedi 02 septembre 2017

07h15

A deux jours de la rentrée scolaire, je peux dire que la trêve estivale est bel et bien finie ! Comme moi, j’espère que vous avez pu vous relaxer et prendre des forces pour une nouvelle année. Pour ma part, cela a été sport et détente sous un temps mitigé.

2017 tb 2 01

 

09h20

C’est parti pour la première séance d’essai du week-end, j’avoue n’avoir pas fait de kart depuis la dernière course, mais c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas ! Mais c’est dur ce matin, les muscles sont tendus et nous sommes très nombreux sur la piste, pas moins de 26 pilotes dont 9 masters, difficile de se frayer un chemin clair pour évaluer la piste.

10h20

Afin de mettre toutes les chances de mon côté, je chausse des pneus neufs, je reste un peu déçu de ma performance sur ce run, je pensais faire bien mieux, mais à entendre les chronos des autres concurrents c’est plutôt pas mal du tout.

11h20

J’opte pour un petit réglage et là c’est sans appel, je réalise un chrono excellent, je mets la barre très haut et je laisse mes concurrents directs sur le carreau ! Je me bagarre plus avec les jeunes qu’avec les masters !

14h10

J’améliore encore mes chronos alors que mes concurrents ont tendance à perdre de la vitesse, pourtant je suis sûr que je peux faire encore mieux. Un avion de chasse ! J’arrive à garder plus de 3 dixièmes d’avance sur mes poursuivants directs et je pense que cela peut encore s’améliorer.

2017 tb 2 02

15h10

J’essaye encore un réglage et là c’est moins bien, mais je reste encore en tête de liste, il y a beaucoup de débutants et ça ne roule pas très bien sur la piste, quelques heurts et sorties de piste, il faut être très vigilant.

16h10

Incroyable, j’améliore encore mes chronos ! Je laisse pantois mes adversaires, je me bagarre avec les meilleurs jeunes ! C’est juste grisant, un vrai plaisir ! Dommage que demain le temps passe à la pluie !

17h30

Dernière séance d’essai, autant dire que j’y vais cool ! Sauf que je réalise un nouveau chrono, le meilleur de la journée, je ne suis plus qu’à 4 dixièmes des jeunes alors qu’en moyenne cela si situe entre 8 dixièmes et 1 seconde !

18h15

C’est le briefing des pilotes, on nous rappelle l’essentiel du règlement ainsi que les noms des officiels. C’est aussi un moment pour échanger sur la journée d’essai entre pilotes et je suis un peu dans le collimateur de mes adversaires directs qui m’envient les chronos réalisés.

 

Dimanche 3 septembre 2017

06h00

Il fait encore nuit mais pas d’humidité dans l’air, la pluie devrait s’inviter pendant la journée, encore des conditions difficiles pour les réglages et les nerfs du pilote !

2017 tb 2 03 08h14

Le warm’up n’est pas trop mal, mais mon concurrent direct tire son épingle du jeu et prend les commandes des chronos, je ne suis vraiment pas loin derrière.

08h59

Séance chrono, c’est chaud en timing pour changer les pneus ! Je suis placé au milieu de la pré-grille, j’aurais souhaité être un peu plus devant mais c’est comme ça, maintenant c’est 5 minutes pour tout donner. Drapeau vert, on s’élance, attention au premier virage, avec les pneus neufs on glisse et déjà un pilote est au bac ! Tour après tour j’améliore mais je suis gêné, même en doublant je n’arrive pas à trouver un bon ressenti. La sanction est là, 12ème temps du général et 2ème de ma catégorie (le premier master est 9ème).

2017 tb 2 04

10h10

Ça y est, le temps change et quelques gouttes arrivent, c’est le moment critique, que faire ? Pneus pluie ? Slicks ? Quels réglages ? C’est stressant comme situation. Je décide, comme l’ensemble des pilotes, de partir en slicks, mais le choix se tourne vers la pression des pneus ! Un choix qui me rendra la manche difficile et ce, dès le tour de chauffe où je vais réaliser un merveilleux tête à queue pour ressortir dernier et regagner ma place juste, juste avant la ligne rouge ! Ce n’est pas top pour prendre un départ, mais bon, les feux s’éteignent et c’est parti pour 8 tours. Au premier virage, un vrac devant moi, c’est chaud, mais je suis dans le parechoc de mon adversaire principal, petit à petit il prend le large, puis on me bouscule au bout de la contre ligne droite, pour un peu c’était bac à gravier ! J’ai du mal à tenir le kart, les réglages ne sont pas bons du tout ! C’est la catastrophe, je crée un bouchon mais je résiste, ouf drapeau à damier c’est fini ! Je termine à la 12ème place et 2ème des masters.

11h40

Manche 2, il pleut de plus en plus, pas le choix j’opte pour les pneus pluie, mais la piste n’est pas vraiment mouillée, je dirais qu’elle est grasse et ça ce n’est pas le pied ! Ce qu’il faut, c’est rester sur la piste ! 2 tours de chauffe, je sens que le châssis est plutôt très bon et à voir mes concurrents devant moi, je pense que c’est bien parti. Le départ est donné, ça se bouscule dur devant, je tire mon épingle du jeu et je colle mon adversaire, ce coup-ci je suis plus rapide, mais il ferme toutes les portes ! Impossible de le doubler, j’essaye par tous les moyens mais à part me présenter à sa hauteur je n’arrive pas à le doubler, c’est très très chaud ! Je finis 7ème du général et toujours 2ème des masters, les phases finales vont être enivrantes.

2017 tb 2 05

15h20

Bon, là, il pleut ! Plus de doute, c’est full pluie ! Je pars 7ème sur la grille, juste derrière mon adversaire. Dès le départ je l’attaque, pas facile et mes réglages ne sont pas optimums. Je me fais doubler par les jeunes, je glisse beaucoup et il est difficile de vouloir attaquer en espérant que la glisse tiendra, je me fais bousculer puis j’évite de justesse un kart au milieu de la piste ! C’est holiday on ice ! Je continue de résister mais c’est long ! On voit des karts dans tous les bacs, impossible de savoir quelle place on a, de plus la visibilité est quasi nulle, mais je termine 7ème et mon concurrent direct 2ème, la finale va être chaude !

17h40

La pluie n’a pas cessé, elle a même redoublé d’intensité. Prêt à en découdre, c’est parti pour 10 tours de circuit pour garder mon titre... En effet, si mon adversaire gagne cette course, il sera vainqueur du trophée, et si je gagne, la dernière course nous départagera, un enjeu très important. Le départ est donné, je pique à l’intérieur et me frotte aux pilotes extérieurs, ça passe. Au 2ème virage je suis 4ème, mais au 5ème virage on me percute à l’arrière et je fais un très beau 360° sur la piste, je parviens à repartir tout de suite mais dernier ! Je sais que le titre est perdu mais pas encore le podium, alors je vais remonter, tour après tour, pilote après pilote, jamais je n’ai piloté ainsi, c’est comme si j’étais seul sur la piste, je double par l’intérieur, par l’extérieur…. Puis j’arrive sur le 2ème master, il reste 3 tours, c’est plus difficile, j’essaye une attaque mais ça ne passe pas et j’ai perdu du terrain, je reviens et je vois où je suis plus rapide, au bout de la ligne droite je fais le frein, c’est chaud car je pars en glisse mais je finis par trouver du grip, on se croise et on est côte à côte, c’est simple, je ne lâcherai pas quitte à finir au bac ! Il va vite comprendre que je ne lâcherai pas, il me laisse passer, je ferme toutes les portes du dernier tour et j’arrive même à doubler un kart en perdition sur la piste, le drapeau à damier est agité !

Je termine 11ème du général et donc 2ème des masters.

Le titre est perdu. Après l’avoir honoré 2 années d’affilée, je le cède amèrement, car sur les 2 dernières courses s’il n’y avait pas eu les faits de course, le résultat n’aurait peut-être pas été le même. Mais je dois admettre que sous la pluie, mon adversaire était plus rapide que moi, il va me falloir de l’entraînement pour gagner en confiance et trouver les bons réglages de suite. La 2ème place du trophée est de toute façon acquise, mais il reste encore 1 course et je vais donner le meilleur pour la remporter.

Rendez-vous le 24 septembre pour la dernière course de la saison sur le circuit de Lohéac.

J’ajouterais une citation que l’on m’a soufflé dernièrement :

« Le succès n’est jamais définitif, l’échec n’est jamais fatal. C’est le courage qui compte »

iconePdfCliquez pour télécharger le résumé en PDF

 

Retour Sommaire

moi