CHAMPIONNAT DE LIGUE PAYS DE LOIRE COURSE DE LAVAL


Samedi 2 juin 2018

2018 cro 0107h00

Dernière ligne droite du championnat de ligue Bretagne Pays de Loire, même si le vainqueur est déjà connu, les places d’honneur, 2, 3 et 4 se disputent entre 5 points, autant dire que si je veux gagner une place, il va falloir cravacher. C’est dans ce sens que j’ai dormi à l’hôtel dès le vendredi soir pour éviter 2 heures de route le matin.

08h40

Comme la coupe de France se déroulera sur ce même circuit en septembre, 2 pilotes d’une grosse écurie sont venus se mesurer et s’entraîner. Nous serons donc 11 au départ, un joli plateau. Comme d’habitude la première séance sert à réveiller les muscles ainsi que vérifier le bon fonctionnement du kart.

09h50

C’est vraiment parti, et les chronos sont plutôt bons, mais pour tout le monde pareil, ceci étant la ligne droite est vraiment propice à l’aspiration et ça il ne faudra pas l’oublier.

11h00

Rien ne va plus ! Dès le premier virage je sens un problème dans le châssis, plus je roule et pire c’est. J’abrège le run et je constate que mon arbre arrière a bougé latéralement, ce qui fait que le disque de frein touche les plaquettes côté droit, ce qui me fait freiner en permanence. Vis desserrée. Pendant la petite pause méridienne on parle stratégie pneumatique, en effet sur les 3 trains de pneus attribués il m’en reste 1 neuf, je le mettrai au chrono puis aux phases finales, pour les manches j’en mettrai d’autres plus usés.

13h40

Dernier essai avant les chronos, j’ai un peu plus de mal mais mes pneus d’essai sont pas mal dégradés donc pas trop d’inquiétude surtout que je réalise le 3ème temps.

14h45

Briefing des pilotes qui semble interminable, la pression sur les pilotes est palpable, dans toutes les catégories les 3 places peuvent évoluer, c’est chaud !

15h30

Séance chronos, 7 minutes, il faut jouer de stratégie et trouver le bon lièvre. Chaque tour, les chronos descendent puis se stabilisent, dernier tour, je donne tout ! Résultat 3ème à seulement 1 dixième de la pôle, quand je disais que cela allait être chaud ! Mais aujourd’hui il faut non seulement faire la course mais aussi être devant 2 autres concurrents pour lesquels nous nous battons pour la 2ème et 3ème place, no stress…

2018 cro 02

16h52

Départ de la première manche, je suis placé intérieur, gros avantage ici. On se présente et c’est parti, excellent, je passe 2ème, mais impossible de suivre le premier… Je reste 3 tours ainsi puis je me fais doubler à l’aspiration au bout de la ligne droite, pas top, puis dans le même tour je me fais doubler dans la partie sinueuse. Effectivement ils vont plus vite, mais j’ai mis des pneus plus usés. Je finis 4ème et il me manque 2 bons dixièmes. Comme je reste à l’hôtel j’ai le temps de nettoyer le kart.

Dimanche 3 juin 2018

08h05

La météo annonce de l’orage pour le milieu d’après-midi, ce qui peut être bien mais c’est toujours délicat. Le warm’up se fera en 5 minutes, juste le temps de se réveiller.

2018 cro 03

08h55

Pas trop le temps de respirer qu’il faut déjà y aller, départ de la manche 2. Cette fois, le départ sera moins bien, je me fais serrer, je résiste mais je perds une place. Nous sommes tous en file indienne, impossible d’attaquer. Les 2 de devant se cherchent, ça peut être une aubaine pour moi mais cela ne se fera pas. Je termine 4ème mais au cumul des points, je suis 3ème pour la pré-finale, les concurrents 2 et 4 sont mes rivaux, c’est chaud !

11h00

Comme la manche 2 ne m’a pas satisfait en termes d’attaque, je modifie un réglage sur le châssis, il faut prendre des risques si je veux m’imposer. Les feux s’éteignent, c’est parti ! Je colle le pôleman et limite je pouvais m’infiltrer au virage 2 mais pas trop de risque, une course se gagne si on la finit ! Je suis donc 2ème, le premier prend un peu le large, je sens qu’on me colle, dès le début de la ligne droite je resserre les coudes, je rentre la tête dans le volant pour éviter le vent, c’est qu’on prend 115 km/h ! Du coup ça tient mais je finis par me faire attaquer sur la partie sinueuse, il prend l’intérieur je reste grand gaz à l’extérieur et je saute dans le kart pour qu’il se relance plus vite, bonne option, je sors plus vite que lui et je repique à l’intérieur, encore 8 tours, c’est chaud ! Je le sens dans mon parechoc, je ne vais pas commettre la moindre erreur, il me faut ces points ! Aller encore 2 tours, après chaque virage je saute pour relancer, dans la ligne droite je me baisse au maximum, le drapeau à damier est agité, c’est fait ! Je suis exténué ! Mais je ne m’emballe pas, je reste concentré rien n’est fait.

2018 cro 04 16h40

L’attente a été très longue, la chaleur est intense et la météo incertaine. En plus, je pars 2ème pour la finale donc extérieur et ça ce n’est pas génial !

Bon, niveau stress je suis au maximum, mais souvent il me sert à me concentrer sur mes trajectoires et à ne rien lâcher, autant dire que je suis dans ma bulle ! Pendant que nous attendons en pré-grille, un vent violent s’abat sur le circuit emmenant de gros nuages noirs, je ne sais pas si ça va tomber sur nous mais ça ne va pas être beau. Allez c’est parti, tour de chauffe, on se présente, la ligne des 25 mètres et on accélère ! Je 2018 cro 05prends presque l’ascendant sur le leader mais il est intérieur donc je m’infiltre tout de suite derrière lui et je ferme la porte. Le vent est tellement fort que je suis obligé de rentrer les épaules et la tête dans le volant pour gagner en vitesse, pas facile de conduire ainsi, mais ça me rapproche du leader, à chaque fin de ligne droite je me rapproche de lui mais je reperds l’avantage dans la partie sinueuse, il n’y a que 2 ou 3 mètres qui nous séparent… Je n’ai le temps de voir combien de tours il me reste, je suis blotti dans mon volant, mais à 2 tours de la fin, je vois 2 gouttes ruisseler sur ma visière, le panneau dernier tour est présenté, en même temps que le drapeau changement d’adhérence ! Pour assurer ma place je vais jouer la prudence, il commence à pleuvoir et la piste est piégeuse, il ne faut pas se louper ! Dernier virage, je suis en crabe, enfin le drapeau à damier est agité, j’exulte dans mon casque ! Mais il pleut des cordes et je suis obligé de faire le dernier tour plus qu’au ralenti, il était grand temps de s’arrêter ! Après contrôle technique, ma place est confirmée ! Pour moi c’est une victoire.

 

Impossible de savoir si j’ai acquis assez de points pour être 2ème du championnat, il me faudra attendre d’être rentré à la maison pour faire les calculs. Et c’est sans appel, je suis 2ème !!!!

Non seulement la progression est là mais le résultat aussi, il me tardait de monter sur ce podium de ligue et ainsi d’être invité (frais d’engagement offerts) pour la coupe de France. Je suis super content. Merci aussi à vous car c’est grâce à vos dons que j’y arrive alors ce résultat est pour vous.

Merci aussi à Eric, qui m’a remplacé en astreinte sur cette course malgré ses congés, sans ça c’était perdu.

Rendez-vous dans 3 semaines sur Plessé pour le trophée de Bretagne Pays de Loire, un tout nouveau circuit, donc plein de choses à découvrir.

 

iconePdfCliquez pour télécharger le résumé en PDF

 

Retour Sommaire

moi