TROPHEE BRETAGNE PAYS DE LOIRE COURSE DE LOHEAC


Samedi 22 septembre 2018

05h30

A peine reposé de la Coupe de France qui m’a laissé un goût amer, me voilà reparti pour la 4ème journée du Trophée de Bretagne Pays de Loire. Un seul but, marquer un maximum de points face à mes 2 adversaires qui sont en réussite sportive ces dernières semaines.

2018 tb 1 01

 

08h10

A peine installé que c’est déjà la première série, je serai seul sur la piste, mes concurrents n’ont pas l’air prêts ! La piste est moyenne, mais les repères sont là.

09h40

Nous sommes beaucoup plus nombreux ! Mes chronos sont plutôt bons malgré une piste très difficile, ça glisse par endroits et ça accroche sur d’autres parties.

10h50

Je conserve mes chronos et je laisse la concurrence sur le coté, en gros ça va bien !

12h00

Ce que je craignais arrive, la dégradation des pneumatiques sur cette piste est impressionnante ! Je perds plus de 7 dixièmes, mais je sais d’où cela vient donc je ne m’inquiète pas plus que cela.

14h30

En mettant des pneus plus frais, je retrouve mes chronos mais la concurrence s’est largement réveillée et là, c’est la dérouillée ! Je sais que la qualité des pneumatiques est primordiale mais je vois bien qu’il n’y pas que cela.

 2018 tb 1 02

15h40

Toujours pareil, je suis le rythme mais je ne peux pas attaquer, voire je suis en retrait, je n’arrive pas à adapter mon châssis sur la piste et je trouve qu’il y a quelque chose qui ne va pas bien dans le moteur.

16h50

Dernière série, la pluie s’est invitée ! C’est l’occasion de revoir les bonnes bases avec les pneus pluie que je n’avais pas utilisés depuis un moment. Tout juste le temps d’adapter le châssis et je suis en route, bon, là, je leur mets une misère ! 7 dixièmes d’avance et surtout très à l’aise sur la piste, pourtant mes pneus sont morts !

18h45

Briefing des pilotes, il n’y aura pas de pré-finale, pour cause du nombre de séries qu’ils ne peuvent additionner sur la piste.

Dimanche 23 septembre 2018

06h00

Sur Nantes il pleut, au fur et à mesure de la route le temps s’assombrit mais la pluie a cessé. Arrivé sur place, la piste est clairement sèche, pas une minute à perdre, il faut modifier les réglages que j’avais engagés la veille, pensant fortement à la pluie !

08h15

Je réalise le meilleur temps du warm’up ! C’est toujours bon de se rassurer même sur 4 minutes.

09h16

Séance chrono, je n’opte pas pour les pneus neufs, je les réserve plutôt pour la finale, alors que la séance warm’up était plutôt bien, cette séance n’est pas géniale, je réalise cependant le 3ème temps, à 3 millièmes du deuxième, mais le premier nous met un boulevard ! C’est inquiétant !

 2018 tb 1 03

10h40

C’est le départ de la première manche, les feux s’éteignent et je prends de suite la 2ème place, mais le châssis n’est pas stable dans les premiers virages et je me fais reprendre aussitôt la place. Je reste derrière mais impossible d’attaquer, encore un tour, je reviens sur le pilote car il fait une petite erreur mais ce ne sera pas suffisant, une fois de plus je trouve que mon moteur n’est pas optimum ! Je finis donc 3ème, le premier est ultra-rapide, et ce n’est pas souvent le cas !

2018 tb 1 0415h15

Le temps a très rapidement changé, la pluie s’est abattue d’un coup, nous plongeant dans des réglages express, c’est là qu’il me manque un mécano ! Mais je suis souriant au vu de la prestation d’hier soir. Dans le tour de chauffe, le 2ème pilote casse sa chaîne, c’est plutôt de bonne augure ! Le départ est donné, je suis 2ème, mais difficile de suivre le premier, il est trop rapide, pourtant je tente une attaque mais en vain. Plus les tours s’enchaînent et plus je trouve de la difficulté à relancer le moteur, du coup je me fais attaquer proprement et je termine 3ème ! C’est un peu le désarroi ! Impossible de retrouver les sensations d’hier, rien ne va plus, ni dans le châssis ni dans le moteur. J’en prends un coup au moral, mais je sais qu’il reste la finale et que je pars 2ème au cumul des manches !

17h15

Le temps s’est largement éclairci et la piste est redevenue sèche, c’est le moment de sortir mon atout, les pneus neufs ! Idéalement placé, je sens que je peux vraiment faire la différence, cependant une petite bruine est toujours là et ça, c’est inquiétant ! C’est parti pour la finale, les feux s’éteignent, je me fais doubler par le 3ème de façon limite mais il est passé, je reste dans son parechoc et je tente de le doubler, il me resserre et ne lâche rien ! Puis à plusieurs reprises il freine, soit trop tôt soit trop tard, et ne voulant pas le heurter, il m’est difficile de le doubler. Je perds énormément de temps sur le premier pilote, puis dans la ligne droite, un pilote m’attaque et saisit sa chance en nous doublant tous les deux ! Mais d’où il sort celui-là ! Il était avionique ! Je finis par mettre la pression sur l’autre pilote qui fera une erreur à 2 tours de l’arrivée, enfin j’en profite mais je sens que le kart ne va pas bien du tout, moteur, châssis, rien n’est bon et je dois faire avec. Je suis obligé de fermer toutes les portes car je sens que derrière moi c’est chaud ! Je termine donc 3ème !

2018 tb 1 05

Avec ce maigre classement, nous sommes désormais 3 à prétendre au titre ! Jamais cela n’a été autant disputé, c’est plutôt bien ! Mais je suis très loin d’être confiant pour la dernière course ! Elle sera à nouveau sur ce circuit et si d’ici là je ne trouve pas ce qui n’a pas été, autant dire que je vais finir sur la plus petite marche du podium ! Il n’a y pas d’autre solution, celui qui gagnera la prochaine course remportera le Trophée de Bretagne et au vu des chronos du premier de ce week-end, je peux vous dire que je reste béat car il était aussi rapide que les jeunes !  

iconePdfCliquez pour télécharger le résumé en PDF

 

Retour Sommaire

moi